Marcelle FERRON

Marcelle Ferron est née à Louiseville, au Québec, en 1924 et s’est éteinte en 2001 à Montréal. À la suite de son expulsion de l’École des beaux-arts de Québec, où elle étudiait auprès de Jean-Paul Lemieux, elle s’établit à Montréal et se lie avec les artistes du mouvement automatiste, ceux-là mêmes qui mèneront la peinture vers l’abstraction. Cosignataire en 1948 du manifeste Refus global, avec entre autres Paul-Émile Borduas, Jean Paul Riopelle, Françoise Sullivan, Pierre Gauvreau, Fernand Leduc et Marcel Barbeau, Marcelle Ferron s’est imposée comme l’une plus importantes artistes de la modernité québécoise. Les œuvres de Marcelle Ferron ont figuré, notamment, dans l’exposition The Automatiste Revolution : Montreal 1941-1960, organisée en 2009 par la Varley Art Gallery de Markham, en Ontario, puis présentée à la Albright-Knox Art Gallery de Buffalo, aux États-Unis, en 2010, de même qu’à l’Art Gallery of Alberta, à Edmonton, en 2012, et à la Mendel Art Gallery, à Saskatoon, en 2013.

Téléchargez le cv en pdf